top of page

" Le positivisme "

 

 Qui sait ce qu'est le positivisme ?

 

C'est une pensée du 19 è siècle qui fonde,

non pas la science et la technoscience

mais le scientisme et le technoscientisme...

car tout est réduit à la science : la Nature mais aussi et surtout l'Humanité  ! 

 

Le positivisme c'est la fin programmée de l'Humanité ! 

 

C'était une philosophie, le créarteur du positivisme, Auguste Comte, est dit philosophe !

 

De toute façon, depuis deux à trois siècle; le siècle dit des  "Lumières " ,

même le "fascisme" et le "nazisme" seraient de la philosophie !

 

             Il ya là une véritable imposture intellectuelle,

en même temps qu' un négationnisme de la "Nature"

et des "états de nature", absolument abyssal !

********************

 

Revisitons le « positivisme d’Auguste Comte » : 

- Le « comment sans le pourquoi » : véritable imposture intellectuelle ! 

- La négation de tout : un négationnisme de la Nature et des états de nature dont la Nature humaine !  

- Le rejet de toute forme d'introspection !

 

- Plus causes fondamentales : que des conséquences sur lesquelles il nous suffirait d’agir ...

 

            C’est la raison pour laquelle nous ne faisons qu’ajouter des conséquences

à des conséquences et forcément des problèmes à des problèmes ;

 que nous nous enterrons sous la sciure la plus épaisse du scientisme et du technoscientisme !

 

 

Un peu plus pour la route ...

 

      Dans sa « loi des trois états », Auguste Comte oppose l’explication métaphysique, ontologique et philosophique, qui pose la question « pourquoi ? » à l’explication positiviste et scientiste, technoscientiste, qui se contente de répondre à la seule question du « comment ? » 

     Le comment sans le pourquoi. Une véritable " imposture intellectuelle " ! En fait pour Auguste Comte il n’y a pas de causes fondamentales… même pas celle de la « Nature », ni celle des « états de nature », tel l’Humanité, qui ont émergé de la Nature première, puisque la « Nature », la grande oubliée de l’explication causale d’Auguste Comte, ne figure pas parmi ces trois « états » (pour mémoire : état théologique, état métaphysique et état positiviste … Dieu, l’humain et la science des humains.

      Un état, celui positiviste ou scientiste, « artificiel humain » en somme, auquel, au bout du compte, tout est réduit : la nature par omission et volonté de domination, Dieu par principe et les humains qui doivent, selon cette « loi des trois états », se soumettre à l’esprit supérieur de la science : entendez se soumettre à une Élite humaine vouée au scientisme et au technoscientisme.

 

Nous y sommes en plein !

      Revoir aussi Milton Friedman qui professait que l’économie doit être une science positive !

C’est lui qui nous a ramené au positivisme depuis bientôt un demi-siècle ! Après les trente glorieuses nous vivons les cinquante piteuses et nous le devons au retour du positivisme !

 

       Entre choses, Milton Friedman est le concepteur du « taux de chômage naturel » (naturellement élevé bien sûr) et aussi de la « précarité économique naturelle » avec les « working-poors » des économies anglo-saxonnes.

       Par ailleurs, et sans aucune vergogne, Milton Friedman prônait la « cupidité » comme seul moteur de l’économie ; c’était un sophiste et un cynique des temps modernes. Les actionnaires rien que les actionnaires. « The social responsibility of Business is to increase its profits » : La responsabilité sociale des entreprises est d’augmenter ses bénéfices :entendez les profits !

Autrement dit : le but d’une entreprise c’est essentiellement d'engraisser les actionnaires : ouah !

 

Nous sommes en plein dans toute cette pensée utilitariste vouée à un libéralisme et un libre échangisme essentiellement affairiste sans aucune limite !

bottom of page