De la politique :  surtout de la bonne valeur d'usage de la politique ! 

 
La politique est l'art y de commander à des hommes et des femmes libres
                                                         Aristote


"Le peuple s'intéresse à la politique quand la politique s'intéresse à lui "
                                                         
Ségolène Royal

                   
                       
De la bonne valeur d'usage de la politique  !     

         Est-ce que la valeur d'usage de la politique, "organisation de la cité", de la "Nation," et non du "monde", il semble nécessaire de le rappeler en ces temps de mondialisme forcé ; cette valeur d'usage de la politique est-elle la même pour un homme  ou une femme politique, un politicien ou une politicienne, que pour un ressortissant, qu'un citoyen ou une citoyenne de la dite Nation ?

         Pour l'un comme pour les autres, "Ontologiquement" (raison d'être)  et "Déontologiquement" (façon de faire conforme à la raison d'être ), en terme d'Ethique et  d'Altérité, ce devrait être la même valeur d'usage : l'organisation de la Nation pour le bien du plus grand nombre : un même dénominateur commun ! Le problème c'est que la politique pour un politicien devient plus un moyen de parvenir au pourvoir que de d'organiser le pouvoir pour le bien du plus grand nombre !  

       le problème ne vient pas de nos institutions, qui, elles ,sont désormais réellement démocratiques ;  au fil du temps depuis trois siècle, cahin-caha, à force de lutte, elles sont devenus "démocratiques" ! Le problème vient de ceux qui dirigent ces grandes "institutions démocratiques" ! Eux qui sont,  "logiquement", les "garants" de cette fonction démocratique et qui en réalité pour de sombre raison la prévarique cette fonction.

    
      Il y va donc une sérieuse différence entre "faire de la politique" ou "faire la politique"; comme il y a une différence entre le "tel quel" et 
le "tel que" ou le "comme si que" ! 

       La politique ne devrait être qu'une chose noble et ceux qui la bafouent devraient être traînés devant  des tribunaux de justice sociale ! Mais, de nos jours, où se situe la noblesse de la politique ?


      Le problème en politique, comme en économie d'ailleurs, c'est lorsque les solutions des uns se trouvent être les problèmes des autres ; là c'est insoluble ! Quelle en est généralement la raison ? La réponse est assez simple : le dogmatisme ou la dichotomie !

 
Pourquoi ne pas choisir l'ouverture d'esprit en lieu de place
du dogmatisme ou de la dichotomie ?