"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal,

mais par ceux qui les regardent sans rien faire".

                                                Albert Einstein

   Ce site entend défendre
le "Principe d'Humanité" et la "Démocratie " !

    Il semble nécessaire de rappeler, ici, que les dignitaires nazis

ont été poursuivis et condamnés à Nuremberg au titre de

"crime contre l'Humanité" et forcément contre la "Démocratie" ! 

Et que les Etats-Unis d'Amérique se sont empressés de faire venir chez eux

les plus grands savants de ce régime nazi,

allemand comme japonais d'ailleurs ; 

pour visiblement continuer l'œuvre technoscientiste eugéniste nazie 

    

Avec le " MONDIALISME " la réalité rejoint la fiction !

La "Firme " et la "Matrice" dominatrices !

 

Visiblement l'Histoire semble devoir se répéter

et pas pour ce qu'elle a eu de meilleur mais de pire :

pourquoi ? 

0

                 Par ce que les "Elites ploutocrates technoscientistes ,

mondialistes, affairistes " sont d'obédience fasciste et nazillarde ; 

   qu'elles entendent dominer le monde et soumettre l'Humannité à leur bon vouloir !

      A propos de Nazisme, et  d'Hitler, il faut savoir qu'il n'a jamais gagné une seule élection en Allemagne, que ce n'est donc pas le peuple,  pas la "Démocratie", qui a porté Hitler au pouvoir comme l'affirment ceux qui veulent dénigrer la "Démocratie" comme c'est le cas des Elites ; ce sont précisément ces "Elites" industrielles et financières de l'époque, avec la complicité de politiciens réactionnaires qui visaient un "mondialisme" naissant : 

                                                    Nous y sommes donc ! 

                                      https://www.monde-diplomatique.fr/publications/manuel_d_histoire_critique/a53166

                                    https://www.lefigaro.fr/international/2015/07/18/01003-20150718ARTFIG00044-le-salut-nazi-

                                    qui-embarrasse-la-reine-d-angleterre.php    Si introuvable autre lien ci-dessous

                               

                                    https://www.dailymotion.com/video/x2yglci   

  

                   Mais, pourquoi ce satané peuple, ces peuples, ces humains communs , voudraient pourvoir disposer d'eux-mêmes ? Quelle drôle d'idée! 

              Concernant la démocratie, ce ne sont plus nos "élus" (es) qui gouvernent, ils ont d'ailleurs, et plus dans la malignité que dans l'intelligence,  vendus (es)  leur âme au diable; ceux qui gouvernent sont des autorités auto proclamées, non mandatées démocratiquement et de nature mondialiste : des mondialistes fascistes et nazis ! 

Le  "Mondialisme " c'est le "non droit des peuples

et bien sûr des individus, à disposer d'eux-mêmes ! 

Il entend réduire les peuples à sa doxa "technoscientiste" et à ses seuls tenant et aboutissants  "eugénistes" !

Il entend réduite la "médecine" à la seule science pour leurs seuls profits.  

C'est du fascisme et du nazisme !  

 

  • La question et même le problème est plutôt simple à formuler :

     

  •  Vouloir réellement « SAVOIR » et sortir la tête du sable.

                                                               ou

  • Ne pas vouloir réellement savoir et continuer de faire l'autruche.  

 

                                                                      là est la question !  

                 Rester dans son petit confort personnel, rester dans le déni environnemental,

ne pas s'intéresser aux problèmes de notre monde; il faut savoir que si vous ne vous y intéressez pas, eux s'intéresserons à vous : il sera trop tard !  

      Quand des sujets sérieux se pointent dans une conversation, qu’ils viennent sur la table comme on dit, la phrase ou la réponse la plus courante est : il vaut mieux ne pas savoir !

Les gens sont tellement écœurés de ce qui se passe : d'un tel " NON-SENS " complet !

 

Et que dire du comportement, non seulement  prévaricateur, mais d'une indignité abjecte, d'un manque d'intégrité intellectuelle impensable, de ces personnes que nous avons mandatées pour "gouverner";

ceci fait qu'il y a comme une sorte d’abstentionnisme intellectuel :

                                   

                       quelle grande misère intellectuelle de cette époque ! 

                                                                              

  • Mais quelle réponse apporter à ce déficit intellectuel ? 

            La réponse à cette question, à ce problème, à ce NON-SENS, relève précisément

        d'une affaire de "SAVOIR" !  Ce n'est pas le simplisme cartésien ,qui caractérise notre savoir actuel, qui mène notre monde et l'univers, mais la complexité ! Une complexité écosystémique dans laquelle tout participe tout collabore tout s'entretient !  Il nous faut donc un savoir tenant compte de cette complexité, un savoir pascalien et quantique,  en lieu et place de ce simplisme cartésien voué au rationalisme de la chose pour la chose et de la chose imbécile, ou encore de ce  "positiviste comtien" véritable aberration intellectuelle du "comment sans le pourquoi" auquel nous sommes revenus depuis quatre décennies. Les quarante piteuses en terme d'Humanité !

       Nous subissons une double peine en matière de savoir : 

  •    Le cartésianisme avec un rationalisme qui abuse tout !

  •    Le positivisme comtien véritable négation de tous les "Etats" fondamentaux !   

 

      Pour René Descartes et son rationalisme !

         

        Un cogito basé sur l'égotisme : je pense donc je suis  ! Je, Je, Moi, Moi !

 

      En plus il faut déjà "être", avant de pouvoir penser, ce qui va demander du temps !

 

   Et si je pense "bête" je "suis" quand même : il faut tout qualifier en terme d' "Humanité" !     En terme d'humanité et non du tout rationalisme ! 

 

        Le "Je" et le "Moi" ne valent réellement que s'ils pensent NOUS ! 

Le "NOUS"  satisfera suffisamment le "Moi" et le "Je",  quand le "je" et le "moi" ne satisferont jamais suffisamment le : NOUS !  

        Un dualisme cartésien basé sur la dichotomie sans nul doute vieille résurgence de l'antédiluvienne lutte entre le bien et le mal : qui fait que nous opposons tout en terme de savoir, ceci, quand réellement savoir, en terme d'entendement, de bonne intelligence et non de malignité : implique de rassembler !    

      

       De la "raison" réduite à la "rationalité" du "ratio" des mathématiques qui n'a plus rien à voir avec la raison philosophique du "raisonnable", du ni trop ni trop peu, de l'équilibre qui est dans la Nature, dans toute nature ; même une raison réduite à un "rationalisme" paroxysme de rationalité et plus simple rationalité, qui fait que nous abusons tout : la Nature et les états de nature dont notre propre nature humaine ! 

 

       L'humain devient exploitable, la société devient exploitable au même titre qu'une machine et dans quel but ? Le moyen pour le moyen, l'efficacité pour l'efficacité, la chose pour la chose : le moyen, l'efficacité et la chose imbécile ! 

 

      Toujours plus loin, plus haut, toujours plus fort :

plus dur sera la chute ! 

     

      Quand Descartes cherchait encore avec sa méthode, son contemporain Blaise Pascal, lui, avec son " principe cognitif " avait déjà tout compris de la complexité qui nous entoure et  nous concerne au premier chef !  

 

      Pascal écrivait : « Toutes choses étant causées et causantes, aidées et aidantes, médiates et immédiates, et toutes s'entretenant par un lien naturel et insensible qui lie les plus éloignées et les plus différentes, je tiens pour impossible de connaître les parties sans connaître le tout, non plus que de connaître le tout sans connaître particulièrement les parties ».

 

     Pascal nous parle-là, d'écosystémie, d'écologie, d''économie et même de physique quantique tellement la complexité de ce qu'il évoque et décrit si clairement est immense

et bien réelle ! 

 

      Que n'avons-nous suivi Pascal en lieu et place de Descartes ?  

      Werner Heisenberg, un des pères et pairs de la physique quantique, s’exprimant au sujet de la vision cartésienne du monde, écrivait au cours des années 50 dans un livre, intitulé « Physique et philosophie », que « la limitation cartésienne a profondément pénétré l’esprit humain durant les trois derniers siècles qui ont suivi Descartes et, il faudra longtemps avant qu’elle ne soit remplacée par une attitude vraiment différente à l’égard du problème de la réalité. »

      Pour Auguste Comte 

     Il semble échapper à tout le monde, même et surtout aux intellectuels qui ne l'évoquent  absolument pas ; il échappe à tout ce petit monde que nous sommes revenus et de plus belle encore au positivisme du 19 è siècle ! Une "philosophie sophiste et cynique", réellement confondante de bêtise humaine et même PLUS; à laquelle, par l'économie, avec Milton Friedman, "l'économie doit être une science positive"une science qui se regarde technoscientifiquement le nombril ;

                           nous y sommes revenus  depuis quatre décennies :

                        les quarante piteuses en terme d'Humanité !

Un "positivisme" négationniste de tout ce qui est pourtant fondamental; comme la nature et les états de nature, comme notre propre nature humaine; tout ceci doit être réduit à la seule science : au scientisme et au technoscientisme ! 

Pour Auguste COMTE, et son "catéchisme positiviste",    

 

Un complot contre le "Principe d'Humanité" et la "Démocratie " !

Nous devons prendre conscience, que le "MONDIALISME ",  qui nie les Etats-Nations, le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes relève d'un complot, contre la "Démocratie"  et le "Principe d'Humanité";

et que tout ceci s'opère à ciel ouvert :  au grand jour ! 

 

Le pire c'est que très peu de personnes en ont conscience.

 

                                              DAVOS  

 

         "En 2030 vous ne posséderez rien mais vous serez heureux" !

                                        Forum Economique Mondial de Davos

Mais qui possédera ? La " FIRME" !

Et qui vous possèdera ? La " FIRME " !

Qui décidera de votre vie : La " FIRME" ! 

Par quelle moyen ? Par l'Ingénierie sociale du Great Reset : la "MATRICE " !

Celle-ci pourra tout savoir de ce que vous faîtes, mais elle n'est pas intéressée par ce que vous pensez : dont elle n'a que faire !

 Vous serez alors contraints par les moyens les plus coercitifs et ignobles qui soient : comme des PASS !

 

             Dans un tel système, délation et dénonciation seront la règle !

C'est le retour du fascisme et du nazisme qui nous est promis

par  cette " ploutocratie technoscientiste "  adepte du " crédit social à la chinoise ",

du "Great Reset" , et qui entend diriger le monde sous ce concept

d'une ingénierie sociale privant de toute liberté même sociétale. 

Le "mondialisme " n'est rien d'autre que du " Mondial socialisme à la chinoise " ;

un gouvernement mondial voué au crédit social à la chinoise :

du fascisme et du nazisme !

Un complot contre le "Principe d'Humanité" et la "Démocratie ";

c 'est à ce titre que les dignitaires nazis

ont été condamnés à Nuremberg ! 

 

Methode : ODEA ! 

Ce site se veut à la fois

un réquisitoire et un plaidoyer  ! 

    La critique est facile, mais l’art, celui de proposer, est bien plus difficile !

 

               Modestement, mais avec un maximum d’intégrité intellectuelle, ce site "ODEA" entend faire les deux : critiquer, mais à bon escient, et proposer ! A cette fin, il se veut à la fois un « réquisitoire » et un « plaidoyer ».

  • Un " Réquisitoire ".

         Un réquisitoire contre un système de pensée qui se dit moderne, même au modernisme, mais qui s'avère archaïques, d'une conception essentiellement et même "exclusivement" rationalo économico technoscientiste totalement dépassée et même dévoyée ! Un concept du 19 è siècle qui nous envoie directement vers un "transhumanisme", d'inspiration on ne peut plus fasciste et nazie car basé

 sur un pouvoir sans partage et surtout la manipulation de l'HUMAIN !  

                                           

    

  • Un " Plaidoyer " !

              Ce site se veut  aussi un « plaidoyer » pour une nouvelle approche de la réalité, du " tel quel " de la "Nature", des "états de  nature", en lieu et place du "tel que" ou encore du "comme si que", voire du "comment sans la pourquoi" véritable imposture intellectuelle du positivisme. Aussi un plaidoyer afin d’élaborer un « Savoir » qui soit  plus ouvert sur les principes mêmes de démocratie et d’Humanité, ou encore sur ceux de la « République » qui les rejoignent !

 

            Il s'agit, dans notre diversité, de faire : " Humanité " !

  Si, au lieu de cultiver le pire du l’humain : nous cultivions le meilleur !
Pour se faire une autre raison, une autre logique, un autre savoir,
une autre culture ; tout ceci s'impose pour une autre civilisation !